Download

Distance

64.66 mi

Elevation gain

11,693 ft

Technical difficulty

Difficult

Elevation loss

11,693 ft

Max elevation

6,566 ft

Trailrank

32

Min elevation

1,650 ft

Trail type

Loop
  • Photo of Maurienne 2020, 2/4: lacs de la Grande Léchère et du Loup, cols de la Madeleine, du Chaussy et du Sapey
  • Photo of Maurienne 2020, 2/4: lacs de la Grande Léchère et du Loup, cols de la Madeleine, du Chaussy et du Sapey
  • Photo of Maurienne 2020, 2/4: lacs de la Grande Léchère et du Loup, cols de la Madeleine, du Chaussy et du Sapey
  • Photo of Maurienne 2020, 2/4: lacs de la Grande Léchère et du Loup, cols de la Madeleine, du Chaussy et du Sapey
  • Photo of Maurienne 2020, 2/4: lacs de la Grande Léchère et du Loup, cols de la Madeleine, du Chaussy et du Sapey
  • Photo of Maurienne 2020, 2/4: lacs de la Grande Léchère et du Loup, cols de la Madeleine, du Chaussy et du Sapey

Time

9 hours 23 minutes

Coordinates

4913

Uploaded

November 2, 2020

Recorded

September 2020
Be the first to clap
Share
-
-
6,566 ft
1,650 ft
64.66 mi

Viewed 102 times, downloaded 2 times

near (fomer) Roman Catholic Diocese of Saint-Jean-de-Maurienne, Auvergne-Rhône-Alpes (France)

Lac de la Grande Léchère, col de la Madeleine, lac du Loup, cols du Chaussy et du Sapey
Entièrement en Savoie (73)
Attention: il y a 8km de piste (plutôt roulable) entre la Madeleine et le lac du Loup.

🏁 Cette fois-ci, contrairement à la veille, je ne m'emmêle pas les pinceaux/pédales au départ et prends directement la bonne route. Je m'aperçois que c'est le jour où la Marmotte (cyclosportive) est organisée: heureusement que j'avais fait mon Glandon la veille (quoique... avec mes horaires tardifs, peut-être que la route aurait été déjà réouverte au moment où je l'aurais attaqué?). Quoi qu'il en soit, des personnes de l'organisation m'évitent de me retrouver sur la "mauvaise" départementale, en me suggérant de prendre la D74 au lieu de la D1006 (sur 5km) pour rejoindre le pied de la Madeleine. Une fois arrivé à la Chambre, j'entame la montée de la Madeleine, via Montgellafrey. Une fois qu'on quitte la "montée principale", la chaussée n'est plus en très bon état (surprenant, sachant que l'étape #17 du Tour 2020 y passera peu de temps après... les commentateurs ne manqueront d'ailleurs pas de le faire remarquer!), mais pour monter, ça ne pose aucun problème. Une paire de lacets après Montgellafrey, je me rajoute un "petit" extra au menu: la montée vers le lac de la Grande Léchère (1690m), dont le nom semble désigner des "herbes des marais" et dont la route serpente tranquillement entre quelques hameaux, avec de très jolies vues.

Après une pause au lac, je redescends jusqu'à l'intersection précédente pour terminer la Madeleine que j'avais entamée. Ça monte bien, et un hameau très justement nommé "le Replat" est fort bienvenu pour respirer un p'tit coup. Je rejoins la "route principale" au niveau de la station de Longchamp 1650 pour les 4/5 derniers km. Au col de la Madeleine (1993m), superbe vue sur le Mont Blanc! Un panneau certes joli mais mensonger triche de 7m en indiquant 2000m (de quoi indigner "l'Homme de beurre", 🧈 sommet qui domine le col à l'ouest et dont la motte culmine à 2268m, mais ce dernier reste de marbre malgré une chaleur qui aurait pu le faire fondre). Pour mettre tout le monde d'accord, je monte au resto situé juste au-dessus du col, qui est quant à lui (vraiment) situé à l'altitude exacte de 2000m. Je me commande un p'tit Orangina on the rocks 🍸🧊 bien mérité, et on me complimente sur mon "maillot ketchup"!

Après quelques photos de la chaussée copieusement décorée de la Madeleine, je commence à redescendre. Au bout de 2.5 km, je m'engage sur une piste plus ou moins bonne de 8km (petite surprise car je pensais qu'elle n'en faisait que la moitié!). Ça passe à peu près en vélo de route: pas trop de grosses pentes, mais quelques passages avec un peu de caillasse/poussière, où je préfère mettre pied à terre. Tout ça en vaut la peine, car ça me permet de voir des paysages différents de la veille. J'arrive enfin à la chapelle Ste-Marguerite, puis au lac du Loup (1515m), très joli, même si le loup en question n'a pas daigné se manifester (peut-être était-il en train de mettre sa chemise ou sa culotte, qui sait?). 🐺👔👙 Je poursuis la descente et retombe, au hameau de Bonvillard, sur la route du col du Chaussy (1531m) que j'avais empruntée dans le sens inverse la veille. Je m'offre un autre Orangina on the rocks 🍸🧊 au col pour fêter nos retrouvailles.

Après la descente sur Montvernier (jolie vue sur le clocher de l'église St-Côme-et-St-Damien avec le prolongement de la crête des Aiguilles d'Arve en toile de fond, dans l'axe de la vallée), une petite montée me fait passer au pied de la tour du Châtel et emprunter l'invisible col du Ventour (780m), sans le savoir, avant de poursuivre la descente vers Hermillon. Je décide alors de tenter le (faux) col du Sapey (1306m), en guise de dessert. 🍮 La première partie s'avère savoureuse, avec une pente raide "juste ce qu'il faut" (un bon effort, sans que ça soit ignoble), mais au bout d'un moment, je tombe sur un os, ou plutôt une patte d'oie: la route se divise en 2, et à droite la pente s'accentue brusquement, vraiment méchamment. "Naaan, pas possible... c'est pas par là qu'il faut aller, quand même?!" 😳 Ben si, c'est par là... et c'est sacrément raide! Mais c'est ma faute, me direz-vous, je n'avais qu'à pas commander de dessert... En soirée, sur Internet, je me rendrai compte que cette montée est réputée pour ses pourcentages redoutables, et qu'on y organise une cyclosportive baptisée "les infernales du Sapey". 🔥😈🔥 Après avoir grommelé tout en grimpant, j'arrive enfin au bout de cette cochonnerie alors qu'il commence à faire de plus en plus sombre: j'y vois encore, mais il vaut mieux allumer mes petites LED 💡 pour la descente, afin d'être bien visible!

Belle succession de lacets (avec ceux de la veille, je commence à en accumuler une belle collection!) pour rejoindre St-Julien. A l'entrée du village, une petite ruse permet d'éviter un tronçon pénible sur la grosse D1006 en prenant un raccourci, par une piste cyclable (mal indiquée) qui passe sous l'A43. Après avoir passé l'Arc, il ne me reste plus qu'à revenir vers St-Jean-de-Maurienne.

🚩 Maurienne 2020, 1/4: lacets de Montvernier, Chaussy, Glandon, Croix de Fer et Mollard
Maurienne 2020, 2/4: lacs de la Grande Léchère et du Loup, Madeleine, Chaussy et Sapey
🚩 Excursion iséroise: col du Sabot et Collet
🚩 Maurienne 2020, 3/4: Valfréjus, forts de l'Esseillon, Plan d'Amont et monolithe de Sardières
🚩 Maurienne 2020, 4/4: col de l'Iseran et plateau de Plan du Lac

Comments

    You can or this trail